Tout le Cinéma de B à Z
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kinji Fukasaku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dr Poulpo
fan de Terror Toon
fan de Terror Toon
avatar

Masculin Nombre de messages : 789
Age : 37
Localisation : Caen
Humeur : il me faut plus de CaFé...
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Kinji Fukasaku   Sam 19 Avr - 3:11



Kinji Fukasaku


Kinji Fukasaku est né en 1930 et mort en 2003. Fukasaku fait parti des grands réalisateurs japonnais qui ont participé au dévelopement et à l'évolution du cinéma nippon. Il est confronté à la violence trés jeune, il travail pour une fabrique d'arme pendant la second guerre mondial. A l'age de 23 ans il rentre chez la "Toei" (célébre boite de production nippone). Il réalise sont premier flim huit ans plus tard. Ses theme favoris sont le japon d'aprés guerre et la transformation de sa société. Plus tard il se met à tourner des flims sur les yakuza, qui les crititiquent (car aprés la guere beaucoup on oublié le code d'honneur, guidé par l'appat du gain). Ses flims les plus connu sont la série des "Combat sans code d'honneur " et son "Cimetière de la morale". Ces flims sont assez violents (surtout pour l'époque), et cette violence il va la garder pendant presque toute sa carrière. Dans les années 80 il fait des flims de samourai et de science-fiction, des flims de moins bonne qualité mais plus lucratif. On lui doit ainsi le flim de "San Ku kai" et "La Légende des 8 samourai". Il revient sur le devant de la scéne en 2000 , avec une satire de la société, le trés violent "Battle Royal". Sous cette violence se cache un trés beau flim sur l'amitié.
En 2003 il commence à tourner la suite de ce dernier, mais le cancer qui le ronge le force a céder la place à son fils. Il décédera avant de voire le flim monté. kinji Fukasaku été un enragé, qui a vécu sa jeunesse pendant une période trouble, et cela a beaucoup influencé sa réalisation. La violence de ses flims n'était que le reflet d'une société qui avait à l'époque perdu tout repères.
Fukasaku demeurera l'un des grand nom du cinéma japonnais.





Filmo


Batoru rowaiaru (2000) ... aka Battle Royale
Omocha (1999) ... aka The Geisha House
Chushingura gaiden yotsuya kaidan (1994) ... aka Crest of Betrayal
Itsuka giragirasuruhi (1992)
Hana no ran (1988) ... aka A Chaos of Flowers
Hissatsu 4: Urami harashimasu (1987) .. aka Sure-Fire Death 4: We Will Avenge You
Kataku no hito (1986) ... aka House on Fire
Shanhai bansukingu (1984) ... aka Shanghai Rhapsody
Satomi hakken-den (1983) ... aka Legend of Eight Samurai
Jinsei gekijo (1983) ... aka Theatre of Life
Kamata koshin-kyoku (1982) ... aka Fall Guy
Dôtonborigawa (1982) ... aka Lovers Lost
Makai tenshô (1981) ... aka Makai tenshô: Samurai Reincarnation
Seishun no mon (1981) ... aka The Gate of Youth
Fukkatsu no hi (1980) ... aka Day of Resurrection
Ako-Jo danzetsu (1978) ... aka Last of the Ako Clan
Uchu kara no messeji (1978) ... aka Message from Space
Yagyû ichizoku no inbô (1978) ... aka Intrigue of the Yagyu Clan
Doberuman deka (1977) ... aka Detective Doberman
Hokuriku dairi senso (1977) ... aka Hokuriku: Proxy War (Japan: English title)
Shin jingi naki tatakai: Kumicho saigo no hi (1976)
Bôsô panikku: Daigekitotsu (1976)
Yakuza no hakaba: Kuchinashi no hana (1976) ... aka Yakuza Graveyard
Kenkei tai soshiki boryoku (1975) ... aka Cops vs. Thugs
Jingi no hakaba (1975) ... aka Graveyard of Honor
Shikingen gôdatsu (1975)
Shin jingi naki tatakai: Kumicho no kubi (1975)
Shin jingi naki tatakai (1974) ... aka New Battles Without Honor and Humanity 1
Jingi naki tatakai: Kanketsu-hen (1974) ... aka Battles Without Honor and Humanity 5: Final Episode
Jingi naki tatakai: Chojo sakusen (1974) ... aka Battles Without Honor and Humanity 4: Police Tactics
Jingi naki tatakai: Dairi senso (1973) ... aka Battles Without Honor and Humanity: Proxy War
Jingi naki tatakai: Hiroshima shito hen (1973) ... aka Battles Without Honor and Humanity: Deathmatch in Hiroshima
Jingi naki tatakai (1973) ... aka Battles Without Honour and Humanity
Hito-kiri Yota: Kyoken San-kyodai (1972)
Gendai yakuza: hito-kiri yota (1972) ... aka Street Mobster
Gunki hatameku motoni (1972) ... aka Under the Flag of the Rising Sun
Bakuto gaijin butai (1971) ... aka Sympathy for the Underdog
Tora! Tora! Tora! (1970)
Chi-zome no daimon (1970)
Kimi ga wakamono nara (1970) ... aka If You Were Young: Rage
Kuro bara no yakata (1969) ... aka Black Rose
Nihon boryoku-dan: Kumicho (1969) ... aka Japan Organized Crime Boss
The Green Slime (1968) ... aka After the Destruction of Space Station Gamma: Big Military Operation
Bakuto Kaisan-shiki (1968)
Kurotokage (1968) ... aka Black Lizard
Kyokatsu koso Waga Jinsei (1968) ... aka Blackmail Is My Business
Kaisan shiki (1967)
Kamikaze yarô (1966)
Odoshi (1966)
Hokkai no Abare-Ryu (1966)
Showa saidai no kaoyaku (1966)
Ôkami to buta to ningen (1964) ... aka Wolves, Pigs & Men
Jakoman to Tetsu (1964)
Gang domei (1963)
Gyangu tai G-men (1962)
Hokori takaki chosen (1962) ... aka The Proud Challenge
Funky Hat no kaidanji (1961) ... aka Vigilante in the Funky Hat
Funky Hat no kaidanji: Nisenman-en no ude (1961) ... aka Vigilante in the Funky Hat: 200,000 Yen Arm
Fûraibô tantei: Akai tani no sangeki (1961) ... aka The Drifting Detective
Fûraibô tantei: Misaki o wataru kuroi kaze (1961)
Hakuchu no buraikan (1961) ... aka Greed in Broad Daylight

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le biquet vengeur
fan de Jack Frost
fan de Jack Frost
avatar

Masculin Nombre de messages : 882
Age : 32
Localisation : nantes
Humeur : cinoche
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Kinji Fukasaku   Sam 19 Avr - 16:36

J'suis pas fan de cinoche asiat' mais ,lui c'est vrai que c'est un grand nom du cinéma, il a franchi les barriéres et son cinéma n'est pas franchement asiat' ,il est cosmopolite, il regroupes des obssessions qui sont récurrentes dans le monde pour en faire un cinéma enragé loin du pur divertissement.Repose en paix Kinji, on parlera encore longtemp de toi alors qu'on a deja oublié ton fils...

_________________
Qu'est-ce t'as, t'es pas content?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Najira
fan de Derrick
fan de Derrick
avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 30
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Kinji Fukasaku   Lun 5 Mai - 15:08

impressionnée par la taille de la filmo oO

Voilà de quoi s'occuper pendant un bon moment. Miam.

C'est Battle Royale (le premier hein, pas le 2 >_< ) qui m'a amenée à m'interesser au ciné nippon, Merci Kinji !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goomba84
fan de Derrick
fan de Derrick
avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Kinji Fukasaku   Lun 12 Mai - 12:59

kinji c'est un dieu, j'adore.

mon préféré dans ceux que j'ai vu c'est sans doute le cimetière de la morale, un chef d'œuvre du genre!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kinji Fukasaku   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kinji Fukasaku
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Battle Royale (2000, Kinji Fukasaku)
» Kinji Fukasaku
» Hiroyuki Sanada:
» Yo-Yo Girl Cop [2006]
» Hidan no Aria

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
B Addict :: Cinéma :: Les réalisateurs-
Sauter vers: