Tout le Cinéma de B à Z
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Highwaymen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dr Poulpo
fan de Terror Toon
fan de Terror Toon
avatar

Masculin Nombre de messages : 789
Age : 37
Localisation : Caen
Humeur : il me faut plus de CaFé...
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Highwaymen   Dim 13 Avr - 4:15



Synopsis: Rennie Cray s'engage dans une sanglante poursuite pour venger la mort de sa femme qui a été écrasé par un tueur en série - un homme qui chasse et tue des femmes utilisant son El Dorado 72.

Hightwaymen est un flim de Robert Harmon, le réalisateur de l'excellent Hitcher. Ici harmon reprend les élément qui on fait le succés d'Hitcher. Un film musclé, où les femmes n'ont pas leurs places, où elles ne sont que des victimes. Les deux personnages principeaux sont 2 voitures, le Dark Knight et Le Borgne. Harmon leur donne ici une âme propre. Les deux Highwaymen s'identifient à leur véhicules. Fargo le borgne, pour son cas, se fond parfaitement à son "el dorado", il ne fait qu'un avec elle, sans elle il n'est rien d'autre qu'un escargo hors de sa coquille. Renie lui est un personnage torturé, il ne peut se retirer de la tête l'image de ça femme se faisant tuer par Fargo. Il écume la route dans le seul but d'arrêter Fargo, et son arme n'est autre que sa voiture. Et donc la seule chose qui les rapprochent se sont leurs deux monstres sur roues.
Molly n'est ici que la pauvre victime embarqué dans un duel à mort qui la dépasse. Elle a déjà été victime de la route, et en porte encore les cicatrices, autant physiques que psychiques. Rennie lui va tenter de la sauver de Fargo, mais aussi la sauver de ses peurs qui la rongent. Mais il n'y point de romance ici, même si au final on sent leur attirances réciproque. Alors aux lieu d'avoir ce qui dans d'autre flim est une scéne de cul, nous avons ici une méthaphore du sexe par le biais de Rennie qui fait démarrer son véhicule par Molly (rappelon qu'elle a peur de prendre le volant).
Bon je laisse les personnages pour parler de l'élément clé du flim qui est les poursuites. Poursuites qui ici sont courtes mais musclés, au programme carambolages, voitures projetées dans les airs, face à face, tole froissée, et voiture trainée sur le toit. La musique est trés bien utilisé lors de ces scénes, elle donne encore plus du tonus à l'action.
Pour la réalisation elle n' a rien d'exceptionnelle , ça reste assez classique, le point fort du flim est le traitement du sujet. Car oui le scénar' n'est pos épais, mais c'est aussi compensé par la durée du flim (1H15 environ) qui ne nous donne du coup pos vraiment le temps de souffler et de réfléchir.
Donc au final je dirais que ce flim est bon, mais n'est pos non plus génial. Il reste malgré tout dans l'ombre d'Hitcher, mais se démarque quelque peut de ce dernier. Je conseile quand-même vivement de visionner ce flim, car ça serais passer à coté d'un bon moment que de ne pas le voir. J'aimes ce flim et vous vous devez de le voir......enfin si vous voulez.


note: 4/6

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le biquet vengeur
fan de Jack Frost
fan de Jack Frost
avatar

Masculin Nombre de messages : 882
Age : 32
Localisation : nantes
Humeur : cinoche
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Highwaymen   Lun 14 Avr - 2:20

Personnellement, je n'ai pas le loisir d'avoir vu ce film, néanmoins, j'avoue que ta critique enjouée m'as donné envie de le voir. Mais bon, avec tout ce que je ois voir, je suis pas sorti ^^

_________________
Qu'est-ce t'as, t'es pas content?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Highwaymen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Highwaymen
» "Les fées vivent-elles au fond de votre jardin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
B Addict :: Cinéma :: Chronique/Critique de flims-
Sauter vers: